18/390
Home /

19620703-OUESSANT-stage-baguage-groupe

19620703-OUESSANT-stage-baguage-groupe.jpg 19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés19620703-OUESSANT-stage-baguage-L LecourtoisThumbnails19700419-Vauville-ARLOT-oiseaux-mazoutés
Created on
Tuesday 3 July 1962
Posted on
Monday 27 May 2013
Dimensions
3000*1885
File
19620703-OUESSANT-stage-baguage-groupe.jpg
Filesize
740 KB
Tags
baguage, stage
Albums
Visits
17793
Rating score
no rate

1 comment

  • collette - Monday 27 May 2013 16:57
    PARTICIPANTS AU STAGE DE BAGUAGE D’OUESSANT EN 1962

    Cliché pris le 03 juillet 1962 à OUESSANT (29) extrait des archives personnelles de Jacques Alamargot ;
    Commentaire rédigé par Jacques Alamargot le 16 mai 2013.
    On reconnait au milieu du groupe, tenant ses jumelles, Michel-Hervé JULIEN, l’organisateur du stage (cercle bleu). Assise, en blouson blanc 3ème à la droite de MH JULIEN, Lucienne LECOURTOIS* (cercle rouge). À l’extrême gauche de la photo, en short, Jacques ALAMARGOT (cercle vert).

    *C’est Mlle LECOURTOIS qui m’a fait connaître ce stage de baguage alors que, comme mes parents, elle habitait à SAINT-LÔ. Elle avait bien voulu m’héberger à OUESSANT dans la maison qu’elle occupait. Bien sûr, elle m’y a fait déguster son entremets aux algues locales. Lucienne LECOURTOIS (1916-2010), originaire de VILLEDIEU-LES-POËLES, était professeur de sciences naturelles à l’école normale des instituteurs de SAINT-LÔ. Enseignante, elle passait une grande partie de ses vacances scolaires sur l’île d’Ouessant. Lorsqu’à sa retraite, elle s’est domiciliée à GRANVILLE, elle a continué à consacrer une grande partie de ses activités à la défense des sites du département de la Manche et à l’étude et la protection des oiseaux et des Iles CHAUSEY, encore ces îles qu’elle adorait.