19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-1.jpg 19880108-14-Caen-etourneaux-PhilippotThumbnails19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-219880108-14-Caen-etourneaux-PhilippotThumbnails19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-219880108-14-Caen-etourneaux-PhilippotThumbnails19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-219880108-14-Caen-etourneaux-PhilippotThumbnails19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-219880108-14-Caen-etourneaux-PhilippotThumbnails19850203-50-Parigny-etourneau-dortoir-2
Visits 46793
Rating score (no rate)

Comments

collette - Monday 10 March 2008 20:16
Photo Yves Grall, scan J. Collette; Parigny/50, dortoir d'étourneaux traité le 3 février 1985.
Ce dortoir était installé dans un petit bois de résineux dans le bocage. Il a été traité la veille par avion avec un produit chimique appelé "starlicide" (qui tue les étourneaux, starling en anglais). Cet après midi du 3 février, nous sommes venus pour vérifier que ce poison était bien sélectif comme les annonces officielles le soutenaient. Il y avait des cadavres suspendus dans les branches et surtout des oiseaux morts terrés dans les terriers et autres excavations des talus au sol. Vision assez cauchemardesque...
Nous étions 8, nous avons vérifié 8800 cadavres d'étourneaux: 4 seulement portaient des bagues (1 DDR et 3 belges).
Par contre, nous avons aussi compté 22 pinsons des arbres morts, 1 pinson du nord et un merle. Aussi très impressionnant, le grand nombre de cadavres de vers de terre à la surface des champs autour du bois...
Jean Collette