Accueil / 15 Plus vues /

19890000-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-1

19890000-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-1.jpg saint-marcouf014Miniatures19900327-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-3saint-marcouf014Miniatures19900327-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-3saint-marcouf014Miniatures19900327-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-3saint-marcouf014Miniatures19900327-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-3saint-marcouf014Miniatures19900327-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-3
Ajoutée le
Lundi 4 Février 2008
Dimensions
469*640
Fichier
19890000-50-Bricqueville-reserve-Vanlee-Olivier-Dubourg-1.jpg
Poids
165 Ko
Visites
78856
Score
pas de note

2 commentaires

  • collette - Lundi 4 Février 2008 11:47
    Scan J. Collette
    Couverture du rapport de bilan 1989; il est signé "Yves Grall, conservateur de la réserve"; la liste des participants indique les noms de Jean-Claude, Valérie, Catherine et Olivier Dubourg; Claudine Grall; Sylvie Lefèvre. Patrick, Christine et Philippe Rousval. En fait, il est probable que les 108 visites (plus de 240 heures sur le terrain) sont essentiellement à mettre au compte de Catherine et Olivier. Malgré son souci de discrétion, Olivier apparaît comme le conservateur réel dans la publication de 1991 qui fait le point sur le réseau des réserves du GONm.
    Dans ce rapport, Olivier fait le constat de l'impact de la très forte prédation par les corneilles sur les pontes du Gravelot à collier interrompu et commence une opération de destruction des corneilles autour du site (95 éliminées). En 1989, au total, 8-9 couples se cantonnent et 16 pontes sont observées. Il émet l'idée du balisage du site pour diminuer l'impact du dérangement humain.
    Jean Collette
  • collette - Lundi 4 Février 2008 14:00
    Couverture du rapport "Bilan ornithologique 1989" de la réserve de la Vanlée (auteur probable du dessin: O Dubourg). Scan: J. Collette.
    Ce rapport est signé Yves Grall, conservateur de la réserve. En fait, c'est probablement le résumé du travail réalisé essentiellement par Olivier Dubourg (toujours volontairement discret) et sa femme Catherine. Les participants cités en première page sont Jean-Claude, Valérie, Catherine et Olivier Dubourg; Claudine Grall; Sylvie Lefèvre; Patrick, Christine et Philippe Rousval. Dans le rapport commandé par la DRAE en 1991 (Réseau des réserves du GONm.) et rédigé par Gérard Debout, Olivier apparaît comme réel conservateur.
    Cent-huit visites, 240 heures sur le terrain, la nidification du gravelot à collier interrompu est bien suivie en 1989, le dérangement humain bien évalué et la prédation des corneilles mesurée avec objectivité. Olivier met au point une stratégie de limitation des bandes de corneilles qui pillent les nids: 95 corneilles sont éliminées (160 individus présents en janvier...); avec 8-9 couples et 16 pontes observées, la population de GCI "remonte la pente".
    Se pose aussi la question du balisage permanent de la réserve pour limiter le dérangement. Autre question, autres interlocuteurs...
    Jean Collette